background GLOBAL LOCAL / DISQUAIRE DAY
WORLD BEAT

puce GLOBAL LOCAL / DISQUAIRE DAY

Le Cabaret Aléatoire, Global Local et Phonopaca imaginent le Disquaire Day 2016... Avec : PUTS MARIE + PINK NO COLOR + SISKA + LA FINE ÉQUIPE & GUESTS.

 

 

SAMEDI 16 AVRIL - de 21h à 4h
Au CABARET ALEATOIRE - Friche Belle de Mai
BILLETERIE : Tarif Early 10€
EVENT FB


PUTS MARIE / Live
Une écriture à la fois rock et mélancolique. Un univers qui – à grands coups de travestissement et de fourrure – prend parfois des airs de cabaret désabusé. Ce sens inné du spectacle, les helvètes le montrent lors de performances habitées où la tristesse et la rage rencontrent la folie douce. Des concerts à l’énergie folle et qui frappent au cœur !

 

 

 

SISKA / Live
Quand SISTA K se mue en SISKA, ou quand la chanteuse énigmatique de WATCHA CLAN se met à nu dans un projet solo aux confins du trip-hop, du folk et de la soul. Ce projet, mûri pendant 2 ans avec la complicité de Suprem Clem, machiniste du Clan, dévoile une facette très personnels et intimiste de la chanteuse, dans lequel elle n’hésite pas à assumer sa fragilité. Un très bel opus qui prend vie sur scène en trio chant-guitare, claviers-machine et batterie.Un premier EP est sorti au printemps, « un ride down tempo chargé d’effluves 90s venues de Bristol » accompagné d’un clip qui fait le buzz sur la toile avec 3M de vues... Future Soul !!!

 

 

LA FINE EQUIPE / DJ Set + guests
La Fine Equipe est un groupe de Dj/Beatmakers/producteurs/ingénieurs du son originaire de Marseille et Paris.Ces dernières années oOgo, Chomsk, Blanka & Mr. Gib, les membres de La Fine Equipe, se sont imposés dans le paysage musical français avec leurs émissions radio de Marseille à Paris et multipliant les live & Dj sets, mais aussi par la création d’un véritable pôle de production autonome. Ils ont collaboré avec Jneiro Jarel, Wax Tailor, Onra, ASM, Diess Prod et bien d’autres...

 

 

PINKNOCOLOR / Live
Artisan du track cool et efficace, PinkNoColor produit un son qui se situe quelque part entre Meshell Ndegeocello et les Talking Heads. Des clins d’œil bien sentis aux très radiophoniques Queen Bey et autres Alt-J. Et finalement, des chansons pop à l’étonnante cohérence. Comme la violente gifle qui finirait par caresser la joue, les principes cosmiques qui deviendraient terre à terre, l’esthétique avant-pop de PNC n’est finalement qu’une loi physique qu’il suffisait d’envisager.